Navigation | Patrick Rambourg

1 octobre 2018

Historien des pratiques culinaires et alimentaires

Patrick Rambourg, 11 juin 2012, photographe Gil Lefauconnier Pour une Histoire de la Cuisine et de la Gastronomie

« La gastronomie est la connaissance raisonnée de tout ce qui a rapport à l’homme en tant qu’il se nourrit », écrit Brillat-Savarin dans sa Physiologie du goût (1826). Manger n’implique pas seulement un rapport au corps et à la sensualité, c’est aussi affaire de connaissances et de savoirs. 

La gastronomie est, ici, à prendre au sens large du terme, non comme une pratique élitiste de la cuisine et de la table, mais comme un ensemble de pratiques alimentaires et culinaires largement partagé par tous, et qui a toute sa place dans l’histoire. 

L’histoire n’a pourtant pas toujours été tendre avec les détails de la vie quotidienne, et plus particulièrement avec l’alimentation, longtemps considérée comme un objet d’étude insignifiant, abandonné au registre du pittoresque et de l’anecdotique. Fort heureusement, ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui, la recherche historique s’étant emparée de ce domaine d’étude depuis quelques décennies. 

Mon travail de chercheur d’historien et d’auteur est d’apporter ma contribution à cette histoire de la cuisine et de la gastronomie, moi qui suis issu du monde de la restauration. C’est aussi l’objectif de ce blog que de diffuser cette connaissance à un plus large public, notamment à travers mes publications, dont certaines sont en ligne, mes activités (colloque, table ronde, conférence, café-histoire, gastronomie historique, etc…), mes entretiens/interviews, mes billets, ainsi que des vidéos

*Vous pouvez accéder directement aux pages et aux catégories en mettant le curseur sur la bande rouge de navigation (au-dessus). Il vous suffira ensuite de cliquer sur l’intitulé de l’article choisi pour que le texte apparaisse en entier.

Par patrickrambourg le 1 octobre, 2018 dans 1-Billet, 8-Divers
Pas encore de commentaires

29 août 2018

Un voyage culinaire à travers l’histoire…

 

La gastronomie française La cuisine est une culture en mouvement

Comment la cuisine a évolué au fil des siècles pour devenir le reflet de notre identité culturelle ? C’est ce que je raconte dans l’émission de Daniel Fiévet, Le Temps d’un Bivouac / Cuisines d’hier et d’aujourd’hui, sur France Inter le 22 août 2018 à partir de 16h. Une émission à réécouter avec passion.

(Pour précision, au Moyen Age les escargots sont nommés limaçons)

« Si l’Europe médiévale a un goût commun pour les épices et la confection des sauces, il existe dès la fin du moyen-âge des préférences gustatives. C’est ainsi que les Francais mangent leurs carpes moins cuites que les Allemands et qu’ils recherchent la saveur acide dans leurs plats et vins, tandis que les Italiens et les Anglais traduisent une préférence pour le sucré et la douceur. Avec l’arrivée des produits du nouveau monde au 16e siècle, la cuisine évolue et de nouveaux produits comme la dinde ou la pomme de terre font leur apparition dans les recettes. Le goût sucré se répand également… »

« La cuisine est une culture en mouvement. Au fil du temps, une identité culinaire s’affirme bien que la cuisine garde ses bases traditionnelles. Les régions de France acquièrent également leurs spécificités avec des cuisines provençales, bourguignonnes, lyonnaise, etc… Une des recettes les plus anciennes de la cuisine française, ou du moins, les plus codifiées, c’est le civet de lièvre. »

Ma recette du civet d’huîtres

« Ingrédients 

- 32 huîtres, 8 cl d’huile de noix, 65 à 70 g de chapelure, 1/2 litre de vin blanc sec, 1/2 litre d’eau, 10 cl de verjus du Périgord, 5 cl de vinaigre (de vin blanc), 500 g d’oignons, 2 clous de girofle, 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre, 1/4 cuillère à café de graine de paradis, 1/4 cuillère de poivre, 4 g de safran (poudre ou filament), sel fin

Réalisation :

- Eplucher, laver, couper vos oignons dans le sens de la longueur et les émincer. Chauffer dans une russe (casserole) moyenne quatre centilitres d’huile, y adjoindre les oignons et laisser compoter à feu moyen et à couvert pendant une demi-heure. Mélanger régulièrement avec une spatule en bois pour éviter que les oignons ne brûlent.

Pendant ce temps, ouvrir les huîtres, les décoquiller et récupérer le jus. Porter l’eau à ébullition et y plonger les huîtres quelques secondes. Les retirer et les réserver; attention ne jeter pas l’eau, y adjoindre le jus des huîtres et passer au chinois étamine. Mixer toutes les épices et la chapelure, ajouter le verjus, le vinaigre et le vin blanc. Mettre le tout dans une russe avec l’eau des huîtres, porter à ébullition et laisser cuire quinze minutes environ jusqu’à épaississement de la sauce. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire. 

Au moment de servir, chauffer l’huile restante dans une petite poêle et sauter rapidement les huîtres sans les dessécher. Les égoutter sur du papier absorbant et les disposer (huit par personne) avec la sauce dans des assiettes individuelles, servir bien chaud. »

Recette publiée dans Patrick Rambourg, Le Civet de lièvre. Un gibier, une histoire, un plat mythique, Paris, Jean-Paul Rocher éditeur, 2000 et 2003.

Par patrickrambourg le 29 août, 2018 dans 1-Billet, 2-Mon actualité, 8-Divers
Pas encore de commentaires

20 mai 2018

La cuisine française entre rayonnement et ouverture

 

La fête de l'Europe Une cuisine toujours ouverte sur le monde…

« La cuisine française a marqué de son empreinte les cuisines du monde, et son influence internationale est historiquement avérée depuis au moins le XVIIe siècle. Mais en même temps  elle a su emprunter, adapter et assimiler des ingrédients et des savoir-faire étrangers, qui ont pu contribuer à sa propre évolution. Car la cuisine française a toujours été ouverte aux autres cultures culinaires avec lesquelles elle était en contact… »

Tel fut le début de ma conférence sur « la cuisine française entre rayonnement et ouverture » présentée à Nantes le 15 mai 2018 pendant la fête de l’Europe organisée par La Maison de l’Europe et le Centre culturel européen, dont le thème était la gastronomie. Programme Fête de l’Europe 2018, Nantes

A lire : « Comment la cuisine française s’est nourrie des cuisines du monde«   , Gusto. Gastronomie : tendances et cultures, n°2, printemps 2007, p. 10-14

Par patrickrambourg le 20 mai, 2018 dans 1-Billet, 2-Mon actualité, Conférences
Pas encore de commentaires

29 avril 2018

La cuisine de Gaston Lagaffe

 

Gaston cuisine, détail « Gaston cherche un graal culinaire »

Pour les soixante ans de Gaston Lagaffe, et à l’occasion de la sortie du film qui lui est consacré (4 avril 2018), les éditions Dupuis ont publié un hors-série sur Gaston. Le gaffeur qui avait du nez. Nombre de personnalité « racontent comment il avait tout pigé du monde d’aujourd’hui ».

Pour la cuisine, Gaston est en quête du graal culinaire, comme je le raconte dans l’entretien que j’ai accordé à Damien Perez. Loin d’être un OGNI (objet gastronomique non ingérable), et probablement sans en être conscient, Gaston Lagaffe s’inscrit dans une tradition culinaire allant du Moyen Âge à la cuisine moléculaire, avec ses crêpes au beurre de Normandie, ses expériences de nouvelle cuisine et sa « gastronomie industrielle »…. L’interview intégrale à lire ici

Par patrickrambourg le 29 avril, 2018 dans 1-Billet, 2-Mon actualité
Pas encore de commentaires

17 novembre 2017

Histoire de la cuisine et de la gastronomie françaises en coréen

 

Histoire de la cuisine et de la gastronomie françaises, en coréen, Patrick Rambourg 프랑스 미식과 요리의 역사 / 파트릭 랑부르 (Patrick Rambourg)

Je suis très heureux de vous annoncer la sortie en coréen de mon livre Histoire de la cuisine et de la gastronomie françaises au Kyungpook National University Press.

Histoire de la cuisine et de la gastronomie françaises en coréen, Patrick Rambourg (1)

Par patrickrambourg le 17 novembre, 2017 dans 1-Billet, 2-Mon actualité, 3-Mes livres (présentation), 8-Divers
Pas encore de commentaires

23 septembre 2017

Desserts et sucreries dans l’art

 

Jules larcher, Bouteille de champagne, pain, biscuits et gâteaux sur une table nappée,1889, coll. part. Douceurs picturales…

Dans le cadre de la fête de la gastronomie, je présenterai dimanche 24 septembre 2017 à 15h à Reims (Le Cellier, 4 bis rue des Mars) une conférence sur les desserts et les sucreries dans l’art.

Si le sucre a longtemps été perçu comme un élément médicinal, il est à la Renaissance une douceur que les élites apprécient. La confiserie devient un art que les artistes n’hésitent pas à reproduire dans leurs tableaux. Les peintures de sucreries étaient appréciées et recherchées par un public qui avait le privilège des plaisirs sucrés.

Les artistes peignaient souvent les spécialités de leur environnement régional, comme le touron en Espagne ou les gâteaux de Pâques au Portugal. Les gaufrettes, oublies et biscuits à la cuillère figurent aussi dans les œuvres du Grand siècle.

L’art du pâtissier s’affirme de plus en plus et la pâtisserie prend de l’importance dans les plaisirs de la vie : des petits choux de Roland Delaporte à la brioche de Jean Siméon Chardin, en passant par celle de Jules Larcher, à la fin du XIXe siècle, et ses boudoirs qui attendent d’être dégustés avec un verre de champagne…

A lire : Patrick Rambourg, L’Art et la table, Citadelles & Mazenod, 2016.

Par patrickrambourg le 23 septembre, 2017 dans 1-Billet, 2-Mon actualité, Conférences
Pas encore de commentaires

20 septembre 2017

En quête de goût

 

Joachim Beuckelaer, Les quatre éléments, La Terre, 1569, The National Gallery, Londres A la recherche du goût historique…

A l’occasion de la semaine du goût, « Emission spéciale » de la RTS (radio-télévision suisse) a consacré sa matinée du mardi 19 septembre 2017 au goût, invitant « à explorer l’histoire, les mécanismes physiologiques et psychologiques, et les habitudes culturelles qui font le goût ».

Au travers de cinq entretiens (avec Antoine Droux) j’évoque l’histoire du goût de l’Antiqué aux années 1970-1980, à écouter et réécouter ci-dessous :

*Histoire du goût (1/5) : Egypte, Mésopotamie et Antiquité

*Histoire du goût (2/5) : Du Moyen Âge à la Renaissance

*Histoire du goût (3/5) : Le 17e siècle et ses nouveaux produits

*Histoire du goût (4/5) : La Belle époque

*Histoire du goût (5/5) : La Nouvelle cuisine 

Par patrickrambourg le 20 septembre, 2017 dans 1-Billet, 2-Mon actualité, 8-Divers
Pas encore de commentaires

5 septembre 2017

Avis de blanquette de veau…

Blanquette de veau de l'historien Patrick Rambourg

Blanquette de veau de Patrick Rambourg (photo de Julie Balagué)

La blanquette est pour moi un croisement de mémoires…

« Tout me destinait à devenir cuisinier : j’ai passé mon enfance dans les casseroles » et je suis devenu historien.

Dans un entretien qui s’est déroulé dans la cuisine de Camille Labro, autour de la blanquette de veau que j’avais cuisinée, publié dans Le magazine du Monde du samedi 2 septembre 2017, j’évoque mon parcours, Jean-Louis Flandrin, la blanquette de ma grand-mère, celle que j’ai apprise dans le monde professionnel, et les blanquettes de l’histoire. Tout en donnant la recette de celle que j’avais préparée ce jour là.

A lire sans modération : Avis de blanquette, Le magazine du Monde, 2 sept. 2017

Par patrickrambourg le 5 septembre, 2017 dans 1-Billet, 2-Mon actualité
Pas encore de commentaires

20 juin 2017

« L’Art et la table »

 

L'Art et la table, 2016

Octobre 2016, éditions Citadelles & Mazenod, 392 pages.

L’Histoire des représentations de la cuisine et de la table, des pratiques alimentaires et gastronomiques, dans l’art, depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque contemporaine.

Présentation de l’éditeur :

« En un parcours à la fois thématique et chronologique, ce volume offre une synthèse savante, détaillée et pédagogique des traditions et pratiques gastronomiques de l’Occident, de l’Antiquité au XXe siècle. Des images d’art superbement reproduites – fresques, décors de vaisselle, enluminures, gravures, tapisseries et tableaux – et des textes d’époque guident l’exposé de l’histoire de la table et de la cuisine, de leur lente laïcisation, de leur tension continue entre nécessaire repas et fastueux spectacle. Chaque époque a construit l’image de ses tables et de ses mets, reflet de son identité et de ses idéaux : l’art, à travers les siècles, a conservé ces représentations gastronomiques, en a fait un genre, un document pour l’historien et une source de fantaisie pour l’artiste.

C’est l’histoire de cette fructueuse et savoureuse rencontre entre l’art, la cuisine et la table que Patrick Rambourg raconte et documente avec passion. De la Mésopotamie antique aux avant-gardes de l’ « Eat Art », les pratiques et les rites, l’ordinaire des jours et les festins exceptionnels, le maigre et le gras, la nourriture sacrée et les délices de gourmandise sont dévoilés et richement illustrés. »

Livre préfacé par Pierre Gagnaire et Hervé This.

Table des matières (L’Art et la table)

Sommaire, L'Art et la table (2016), Patrick Rambourg

Présentation de l’ouvrage en image par la graphiste Marie Donzelli.

Prix littéraire :

*Prix Jean Trémolières 2017 de l’Institut Benjamin Delessert.

La remise du Prix Jean Trémolières 2017 se déroulera le mercredi 21 juin à l’Espace Hamelin, 17 rue de l’Amiral Hamelin Paris 16e, dans le cadre de la « Conférence Benjamin Delessert » consacrée à « La Table, entre santé et art culinaire ». Programme ci-joint

*Finaliste Prix du Cercle MontherlantAcadémie des beaux-arts 2017. Communiqué de Presse.

*Gourmand World Cookbook Awards 2017, dans la catégorie Best Cookbook illustrations (pour la France). 

Félicitations pour cette somme définitive et sans doute inégalable. L’immense travail de recherche de Patrick Rambourg se trouve ici sublimé par l’excellence éditoriale de Citadelles & Mazenod. C’est un ouvrage à lire et relire, mais aussi à ouvrir au hasard pendant des années. Edouard Cointreau, President of the Jury – Gourmand World Cookbook Awards.

Presse :  

Beaux-arts magazine (n° 388 / octobre 2016) : Un érudit volume écume toute la diversité de l’iconographie de l’art occidental autour du thème de la table. Nous rappelant que la gastronomie, art ô combien savant, fut une source d’inspiration foisonnante et parfois débridée pour les artistes. Dont les images sont aujourd’hui de précieux marqueurs historiques. [...]. Au fil des pages, Patrick Rambourg passe donc au crible l’évolution historique de l’image, souvent savoureuse, de la gastronomie et de ses protagonistes, qu’ils soient bouchers, cuisinières ou banqueteurs… Sophie Flouquet. Texte intégral

La Croix (jeudi 1er décembre 2016) : L’Art et la table offre un repas gastronomique en déployant l’histoire des représentations des nourritures à travers les âges. [...]. Que mettrez-vous sur la table de fête ? La Raie de Chardin ou la Venaison en broche de François Desportes ? Les Gâteaux de Caillebotte ou la Corbeille de fruits du Caravage ? Et pour finir, pourquoi pas un petit verre à liqueur de La Prune de Manet… Dans un ouvrage magnifiquement illustré, Patrick Rambourg raconte une passionnante et très accessible histoire de la table et des mets, de l’Antiquité au XXe siècle. Pratiques culinaires et alimentaires, arts de la table, manières de manger : rien n’a échappé à son coup de fourchette. Entre le strict nécessaire et le faste de la gastronomie, le repas – l’art de le préparer et de le servir – participe d’une histoire des moeurs et des représentations. Une histoire qui nous touche par son sujet familier, mais jamais trivial… Elodie Maurot. Texte intégral

Télérama (n° 3490 / 3-9 décembre 2016) : Le cuisinier Joseph Favre (1849-1943) voyait dans le dressage des mets « le fini d’un tableau, le vernis d’une toile, l’encadrement d’un tableau ». Dans cette première étude sur « les images gastronomiques », leur histoire, la manière dont elles s’inscrivent dans les pratiques alimentaires et les arts de la table, Patrick Rambourg nous régale d’un copieux savoir, à travers une chronologie clairement séquencée et thématisée, des premières civilisations de la table aux plaisirs gastronomiques des temps modernes, de la fresque égyptienne à Daniel Spoerri.

Le Monde (vendredi 9 décembre 2016) : Deux mille ans d’histoire de l’art occidental sous l’angle des pratiques culinaires. Un régal. Dans sa Physiologie du goût (1826), le fin gourmet Brillat-Savarin affirmait que « le plaisir de la table est de tous les âges, de toutes les conditions, de tous les pays et de tous les jours ; il peut s’associer à tous les autres plaisirs. Et reste le dernier pour nous consoler de leur perte ». Ce n’est pas l’histoire de l’art qui le contredira. Surtout si on traverse celle-ci guidé par L’Art et la table, le passionnant et monumental ouvrage que l’historien de l’alimentation Patrick Rambourg consacre à l’iconographie culinaire occidentale. A la fois analyse chronologique et thématique des pratiques gastronomiques et de leurs représentations picturales, ce volume rappelle à quel point celles-là témoignent des moeurs et cultures, propres à chaque société et à chaque époque. [...]. Si les banquets princiers ont longtemps mobilisé les représentations profanes, les mutations de l’Europe chrétienne permettent de laïciser la thématique de la table. Les peintres s’intéressent désormais aux scènes de marché, aux métiers de bouche, aux plaisirs gourmands des gens fortunés comme de ceux du peuple, dans ce que Rambourg appelle  » une tension continue entre nécessaire repas et fastueux spectacles ». [...] Le livre offre l’occasion d’admirer d’éblouissants talents. L’amateur de bonne chère se ravira aussi d’un voyage dans le temps porté par le réalisme d’innombrables tableaux aiguisant l’appétit autant que la curiosité. Quel goût pouvait bien avoir la tourte peinte par Clara Peeters, cuisinée au début du XVII ?… Stéphane Davet. Texte intégral

Le Figaro.fr (Mercredi 21 décembre 2016) : Comment les artistes se sont emparés de la gastronomie ? Patrick Rambourg offre une synthèse savante des pratiques culinaires à travers les âges. À l’aube des fêtes, Le Figaro présente dix œuvres, de Véronèse à Vermeer, en passant par Brueghel l’Ancien ou Soutine, commentées par l’historien… Aurélia Vertaldi. De l’Antiquité à nos jours, comment l’histoire se met à table !

Le Matin Dimanche Genève (Dimanche 25 décembre 2016) : Les beaux-arts de la table. L’historien français Patrick Rambourg signe un colossal et passionnant ouvrage où il décrypte les traditions culinaires de l’Antiquité au XXe siècle grâce à leur représentation dans la peinture. [...] Il y retrace les traditions culinaires de l’Occident à travers les arts : fresques, peintures, gravures, tapisseries. [...] des représentations égyptiennes aux caddies de Sylvie Fleury en passant par les natures mortes, la laitière de Vermeer ou le déjeuner sur l’herbe de Manet, c’est toute l’histoire des habitudes alimentaires qui est ici décortiquée… Texte intégral

Historia (n° 841 / janvier 2017) : De la bonne chère comme toile de fond. Des fourneaux aux pinceaux, tout un éventail de saveurs et de couleurs, par un historien et gastronome averti.[...] Le point commun entre une scène de banquet peinte sur les murs de Pompéi,  Les Noces de Cana de Véronèse, La Laitière de Vermeer et la Soupe Campbell de Warhol ? Les codes de représentation de la table et des pratiques culinaires donnent à apprendre sur les modalités et le contexte socioculturel de chaque époque. Longtemps méprisée par la recherche historique, la nourriture a fini par recevoir ses lettres de noblesse. [...] Patrick Rambourg, historien de la cuisine et de la gastronomie, qui signe les pages « Au menu » d’Historia, décrypte les chefs-d’oeuvre présentés. les chapitres s’articulent chronologiquement, ce qui favorise la clarté du propos et une meilleure perception des caractéristiques propres à chaque époque. [...] cette lecture pleine de découvertes s’apparentera à un voyage des plus savoureux. Mathilde Sambre. Texte intégral

L’Histoire (n° 431 / janvier 2017) : Festin d’images. Diderot aimait la cuisine « en récit ». La voici traitée en images. Paradoxalement, les images de nourriture, de table et de cuisine n’avaient jamais fait l’objet d’une étude historique digne de ce nom. C’est désormais chose faite grâce à ce livre de Patrick Rambourg, l’un des meilleurs spécialistes en la matière. Grâce à lui, nous voici au coeur de l’histoire des hommes, car si [...]. Ce livre somptueux et savant est aussi un opulent festin d’images, qui nous transporte de la lointaine Mésopotamie néolithique à la nourriture « marchandisée » de nos sociétés de consommation, tant il est vrai que les pratiques de cuisine et les manières de table n’ont jamais cessé d’être un extraordinaire révélateur de l’économie, de la culture et de l’identité. Joël Cornette. Texte intégral

La Gazette Drouot (n° 11 / 17 mars 2017) : L’ Historien Patrick Rambourg signe une somme consacrée à la représentation de la table dans l’histoire de l’art. Un festin pour les yeux. « La beauté sera comestible ou ne sera pas. » Ces mots de Dali prennent une saveur particulière à la lecture de L’Art et la table. L’historien Patrick Rambourg nous y invite à un grand voyage [...] sur le thème de la nourriture dans l’art. « Je ne voulais surtout pas d’un énième ouvrage sur les natures mortes, à quoi l’on réduit trop souvent la représentation de l’alimentation dans l’art, précise l’auteur. Or, les images de nourriture, de table et de cuisine sont bien plus anciennes qu’on ne le pense généralement. » [...] Une copieuse histoire de l’art, donc, à la découverte des pratiques socioculturelles culinaires : « C’est bien la manière dont les hommes pensent la nourriture que l’on observe à travers ces oeuvres. »  L’Art et la table abonde en banquets, festins et autres ripaille… Camille Larbey. Texte intégral

Du côté de la librairie Galignani (224 rue de Rivoli, Paris 1er, 2016-2017) : Un livre délicieusement sublime qui raconte la table et la cuisine à travers la peinture avec des tableaux de Véronèse, Bruegel, Monet, Picasso, de manière chronologique pour ce qui est des traditions gastronomiques tout en parlant des différentes cultures et pratiques culinaires, de la Mésopotamie à l’Occident. / A deliciously sublime book that recounts the table and cuisine through paintings in works by Veronese, Bruegel, Monet, Picasso, in chronological order in terms of gastronomic traditions all while taking into account different cultures and culinary practices, from Mesopotamia to the West. Danielle Cillien Sabatier. Présentation

A lire dans des catalogues d’exposition :

*« De la consommation des boissons exotiques aux XVIIe et XVIIIe siècles », dans Thé, café ou chocolat ? Les boissons exotiques à Paris au XVIIIe siècle, Paris, Paris Musées, 2015, p. 47-58. Exposition « Thé, café ou chocolat ? » au musée Cognacq-Jay à Paris, du 27 mai au 27 septembre 2015.

*« Saveurs et cuisine de Provence à Paris ou comment la capitale valorisa les spécialités régionales », dans à table en Provence, Musée d’Art de Toulon, 2014, p. 135-140. Exposition « à table en Provence » au musée d’Art de Toulon, du 15 novembre 2014 au 1er mars 2015.

*« L’iconographie dans les ouvrages culinaires : des premiers imprimés au XIXe siècle », dans Reliures gourmandes, Dijon, éditions Faton, 2009, p. 34-43. Exposition « Reliures gourmandes » à l’Arsenal de Metz, du 21 novembre au 24 décembre 2009.

Radio :

France Inter,  On va déguster, émission de François-Régis Gaudry, 18 décembre 2016 (11h00-12h00).

France culture, Secret professionnel, émission de Charles Dantzic, 25 décembre 2016 (20h00-20h30).

France info, Le Livre du jour, émission de Philippe Vallet, 30 décembre 2016.

Rencontres et dédicaces :

*Librairie du BHV à Paris, le samedi 26 novembre 2016 à 15h, interview croisée d’Anne Martinetti avec le chef Eric Fréchon et moi-même.

*Salon international du livre gourmand à Périgueux, le dimanche 27 novembre 2016, dédicaces et rencontres avec le public.

*Librairie nouvelle d’Orléans, le vendredi 9 décembre 2016 à 18h30, à Orléans, présentation de l’ouvrage et rencontre avec le public.

*La fête du livre d’Angers, 10 et 11 juin 2017, Salons Curnonsky, Angers. Programme de la fête du livre d’Angers, juin 2017.

*30e journée du livre à Sablet, en Provence, 8 et 9 juillet 2017. Programme journée du livre de Sablet, juillet 2017.

Par patrickrambourg le 20 juin, 2017 dans 1-Billet, 2-Mon actualité, 3-Mes livres (présentation)
Pas encore de commentaires

8 octobre 2016

La table des diplomates au 19e Rendez-vous de l’histoire de Blois

 

A la table des diplomates (9 octobre 2016) Les repas diplomatiques de l’histoire de France…

Dans le cadre des 19e Rendez-vous de l’histoire de Blois, une table ronde se tiendra à la Maison de la magie, le 9 octobre 2016 de 14h à 15h30, à l’occasion de la sortie de l’ouvrage collectif À la table des diplomates (édition L’iconoclaste / 2016).

L’ouvrage réunit 20 auteurs qui racontent l’histoire de la France au travers des repas diplomatiques et 22 chefs de cuisine qui apportent leur regard sur les menus présentés tout en proposant une recette.

J’ai contribué à ce livre en rédigeant deux textes : « L’âge d’or de la diplomatie à table, 1815-1918″ et « L’inauguration du canal de Suez. Le grand souper d’Ismaïlia, 18 novembre 1869″.

Par patrickrambourg le 8 octobre, 2016 dans 1-Billet, 2-Mon actualité
Pas encore de commentaires

12345...9

Le CoMptOir des ... | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | voyage gustatif